Nous sommes le 12 Nov 2019, 16:46

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: COMPARAISON FOIL/AILERON à MI 2019
MessagePosté: 23 Sep 2019, 13:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2008, 20:52
Messages: 6310
Localisation: PERPIGNAN
Vianney33 a écrit:
on va avoir les mêmes catégories en foil qu'en aileron, donc on va re-multiplier au lieu de simplifier (foil race, foil slalom, foil freestyle freeride ...)

C'est déjà le cas, cf le dernier Wind test : freemove / freeride découverte / freerace ...allez on peut rajouter les pure race

_________________
1.82m 73kg
Horue Airtime 125 / Lokefoil Race
KA Koncept 4.2 / Gun Vector 5m et 7.1


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: COMPARAISON FOIL/AILERON à MI 2019
MessagePosté: 24 Sep 2019, 21:46 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 16:51
Messages: 696
hypersonic a écrit:
francois a écrit:
Il y a l'air d'y avoir un mini de vent semble t-il, cela aide peut-être à sauver la mise ?


Posé la question à l'instant à Gonzalo C-H via vidéo conférence sur FB :
A cause du vent léger qui règne sur le lac de Silvaplana, les coureurs ont pu tester justement la limite basse du vent pour démarrer le foiling et pour le conserver sur un plan d'eau super plat. Voici ses réponses :
1) les courses sont lancées dès que le vent est compris entre 6-9 noeuds sur l'ensemble du plan d'eau. Voir en particulier les manches 11 et 12 du dernier jour de course.
2) le départ foiling se fait sans problème dès 6 noeuds de vent en voile de 10 m2 alors qu'il lui faut 7 noeuds pour partir au planing en planche de FW + voile de 12.5 m2. C'est la 1ère grosse différence entre la FW foilante et la FW planante : 1 noeud de vent en moins avec 2.5 m2 de surface de voile en moins et 9 cm de moins en largeur de flotteur pour courir avec un gabarit L/XL.
3) passage de molles de vent à 4-5 noeuds de vent sur le lac de Silvaplana sans touchette du flotteur au plan d'eau, quand bien même l'eau douce est moins porteuse que l'eau de mer et que le lac se situe à 1800 m d'altitude. Absolument impossible à faire avec la FW planante :shock: et c'est la 2ème grosse différence entre les 2 supports de FW.
4) passage de molle de vent à 3 noeuds de vent lorsqu'il est gentiment poussé par du swell sur la mer : les mecs avec l'anémo en main ont tous hallucinés en voyant ça :shock: :shock: :shock:


Pour faire suite au post sur le championnat IFCA Worlds 2019 qui s'est déroulé cet été au lac de Silvaplana (viewtopic.php?f=18&t=118347), il est intéressant de noter qu'un test en duel a été effectué par SURF Magazin 9/19 entre des planches à ailerons et planches à foil dans la plage de vent 7-13 noeuds (https://www.surf-magazin.de/news/surf-9-2019). Ci-dessous les points marquants de ce test en français:

"1) quelle concept part le plus tôt possible entre une planche de Formula Windsurfing et une planche de race foiling ?

Image

Planche Fanatic Falcon Formula 170 L (shape 2015; 230 x 100.5 cm de large) + aileron FW 72 cm + voile Severne Reflex5 11.5 m2 (2015; matos de Vincent Langer).
Gabarits de 80 & 90 kg.
Départ planing passif dès 11 noeuds
Départ planing actif (pumping de la voile) dès 8 noeuds; passage de molles à 7 noeuds de vent.

Planche Fanatic Falcon Foil 180 L (shape 2019; 230 x 91 cm large) + foil de race F4 + voile race Duotone Warp 9.2 m2, matos de Vincent Langer (gabarit de +80 kg).
Départ foiling passif dès 11 noeuds
Départ foiling actif dès 8 noeuds; passage de molles dans moins de 7 noeuds de vent.

Commentaires : les 2 concepts planche de Formula Windsurfing + voile 11. 5 m2 et planche de race foil + voile de 9.2 m2 font jeu égal tant dans le départ au planing qu’en vitesse de pointe (Vmax à 40 km/h dans du 10-11 noeuds de vent). Lorsqu’il y a des molles de vent en dessous de 7 noeuds, la Formula perd le planing tandis que la race foil continue son vol, ce qui explique son succès actuel en régate et le désintérêt grandissant de la FW planante au profit de la FW/course-race foilante. En revanche, les 2 concepts présentent les mêmes inconvénients question encombrement et poids lorsqu’il faut soulever et transporter le matériel depuis la plage pour la mise à l’eau avec suffisamment de profondeur. Questions pomping, manoeuvres et jibe, il faut être bâti comme Conan le barbare car c’est très physique comme navigation, mais on a des sensations de vitesses et d’accélération comme dans une F1, avec toutefois une limite haute vers 12-13 noeuds de vent pour être en mesure de garder le contrôle d’une planche de FW aussi large.


2) quel concept décolle le plus tôt possible avec le moins de vent possible et va le plus vite possible entre une planche de Raceboard Windsurfing, une planche de slalom Light Wind, une planche de SUP-wave foiling à aile épaisse pour favoriser le décollage en plage basse (Foil Frühgleiten) ou à aile effilée pour augmenter les performances ?

Planche Starboard Phantom Race 377L + aileron de série 52 cm + voile spécifique Aerolite raceboard de 9.5 m2 bien creuse à chute tendue.
Gabarit de 80 kg.
Départ planing passif dès 12 noeuds de vent
Départ planing actif dès 8-9 noeuds de vent

Planche Fanatic Falcon LW 159 L (230 x 90 cm de large) + aileron de 52 cm + voile de freerace GA Phantom 9.4 m2
Gabarit de 80 kg.
Départ planing passif dès 12 noeuds de vent
Départ planing actif dès 9-10 noeuds de vent

Planche JP Foil Slate 131 L (249 x 76 cm) + foil NP Glide XL (mât alu 85 cm; aile avant de 100 cm d’envergure. Foil de SUP pour les vagues pour favoriser le décollage à basse vitesse, modifié avec un mât long et fuselage long pour une pratique windsurf) + voile vague NP Atlas Pro 6.2 m2
Gabarit de 80 kg.
Départ foiling passif dès 10-11 noeuds
Départ foiling actif dès 7-8 noeuds

Planche Slingshot Wizard 125 L (198 x 79 cm) + foil Slingshot Ghost Whisperer 101 (ailes 68/48 cm; mât 101 cm,: fuselage 84 cm) + voile no cam Gunsails Stream 7.5 m2
Gabarit de 80 kg.
Départ foiling passif dès 11 noeuds
Départ foiling actif dès 9 noeuds

Commentaires : Deux concepts font jeu égal dans le départ au planing pour la Raceboard et pour le foil de SUP-wave NP/JP dès 9 noeuds de vent et atteignent tous les 2 des Vmax de l’ordre de 20 km/h. Lorsqu’on compare les vitesses au GPS dans 9-11 noeuds de vent, la planche de Raceboard remonte au près à 12 km/h mais descend au largue à 20 km/h, avec des changements de vitesse très linéaires et progressifs. En revanche, la planche de foil SUP-wave avance soit à 6 km/h en mode déplacement soit dès 15 km/h en mode foiling (et Vmax 20 km/h), avec des changements de vitesses brutaux et par à-coups : c’est tout ou rien, du genre stop and go, avec aucune vitesse intermédiaire entre ces 2 modes de navigation.

A noter aussi que la Windsurfer LT + voile de 7.5 m2 ne dépasse pas les 12 km/h de Vmax dans 9 noeuds de vent et surtout remonte nettement moins bien au près que la Raceboard + voile de 9.5 m2.

Sur un parcours banane avec une bouée située au vent, la Raceboard est invariablement devant et plus rapide car elle a une vitesse moyenne plus régulière en mode déplacement/planing que le foiler SUP-wave en mode déplacement/foiling ou que la slalom LW en mode déplacement/planing qui ont des vitesses très irrégulières du type stop and go.

La Raceboard est très efficace dans la plage de vent 5-15 noeuds et un gabarit de 90 kg est au planing dès 12 noeuds de vent. Le passage lors des transitions déplacement/planning est très progressif et linéaire, avec une accélération constante sans à-coups dans les surventes. La sensation de vitesse n’a rien à voir avec celle d’une planche de slalom courte, on a l’impression de naviguer sur un bateau de 380 cm avec un nez qui n’en finit pas.

Le foiler SUP-wave est au contraire un cruiser qui décolle très tôt, mais qui demande quand même une très bonne technique de pumping pour décoller dans 7 noeuds de vent. Avec une technique de pumping normale, on peut décoller dans un bon 8 noeuds de vent alors qu’avec 9-10 noeuds de vent, la montée sur le foil s’effectue brusquement sans devoir pomper la voile de 6.5 m2. Un foil de cette épaisseur et envergure ne sera jamais compétitif question sensations de vitesse, car fortement limité avec une Vmax qui n’excède pas 30 km/h. C’est clairement orienté vol précoce et maniabilité avec une petite voile, rien à voir avec une planche de race foil et grande voile de race ou avec un concept foil axé performance.

A noter que la planche de slalom LW + voile de 9.2/9.4 m2 part un chouille moins tôt au planing que le concept planche SUP-wave foiling à aile épaisse + voile de vague 6.2 m2, i.e., environ 9-10 noeuds de vent. Elle fait en revanche jeu égal avec la planche de foil performance Slingshot à aile effilée + voile 7.5 m2, tant dans le départ au planing qu’en vitesse de pointe supérieure à 40km/h. Les 2 planches de foil ont des passages de molles de vent qui surpassent toutes les planches conventionnelles à carène planante, et ceci avec l’énorme avantage d’utiliser des tailles de voiles nettement plus petites de 6.x à 7.x m2 par rapport aux grosses voiles de 9.x à 11.5 m2".

A mon avis, le succès des planches de foil explique probablement l'arrêt de production de la planche de slalom LW par excellence, la fameuse Starboard UltraSonic 147, remplacée en 2020 par une multitude de flotteurs de foil spécifiques chez SB.

En guise de conclusion, le marché du windfoil va se segmenter en plusieurs catégories différentes avec du matériel spécialisé pour chaque discipline, exactement comme le marché du windsurf actuel (ou du paddle :wink: ). On a des concepts windfoil qui favorisent le départ précoce en mode foiling comme les SUP-wave foil, mais qui se traînent en vitesse moyenne et de pointe. On a à l'opposé du spectre des concepts de course-race foil ou de foil performance à la sauce olympique qui privilégient les performances de vitesse sur un parcours de course-race/triangle olympique. Ou des concepts de freestyle foil qui privilégient le vol précoce et la maniabilité avec des petites voiles, des petites planches et des ± petits foils. Ou du freeride pour une navigation facile sans prise de tête. Les concepts slalom-foil et/ou speed-foil spécifiques verront le jour quand il y aura une demande suffisante du marché. Idem pour des concepts foil-débutants complets, sans passer par la case windsurf traditionnel débutant à la sauce Windsurfer LT ou autre Go, Start etc...

Par analogie avec le marché du kitefoil versus kitesurf, le premier + aile à caisson est un marché de niche alors que le second est toujours largement majoritaire, en planche twintip classique + aile à boudin. La simplicité du second prime sur la technicité du premier. Il en sera de même entre le windfoil et le windsurf, le second étant largement majoritaire et étant toujours valable comme le montre le test effectué par SURF Magazin. On verra si les prochains jeux olympiques feront inverser la tendance du marché en donnant envie auprès du grand public avec l'arrivée du kitefoil et du windfoil...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com