Nous sommes le 24 Sep 2022, 15:51

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 07:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Avr 2006, 11:02
Messages: 2711
Localisation: Nantes
Notre problème n'est pas tant d obtenir le meilleur coefficient de pénétration dans l eau, mais dans l'air...

Même si dans l eau se cozf se multiple au carré de la vitesse, les surfaces sont réduite aujourd'hui au mini, par contre au-dessus, nous avons un bonhomme de 90 bombes, et un gréement de 5m2 voir plus

_________________
Planches: Falcon 80, JP speed 45
Voiles: P7 ACX
Ailerons: UFO
V max 50.32 nœuds
NM 40.50 nœuds


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 07:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Aoû 2008, 08:55
Messages: 5088
Localisation: leucate
https://www.youtube.com/watch?v=zUXX01Neo3k

OK, Vu l'importance du bestiau en déplacement "glisse" faut croire que ce n'était pas une gêne
pour eux. (65 noeuds 45!)
Mais, c'est vrai, comparaison impossible.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 08:16 
Hors ligne

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:26
Messages: 6860
Euh?? Dans vestas le mec est allongé, dans un tube caréné, c'est bien mieux qu'en planche...

_________________
Image
(Kona Maholo) + Starsurfer S + RRD Air SUp 10"2 et Gong CouineMarie 11"6 gonflable pour les kids et le SUP
1m85 100kg
Spot: Monteynard - Leucate - Argelès. AV Perf Weed 39
Feedback Stef38


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 16:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Aoû 2008, 08:55
Messages: 5088
Localisation: leucate
Par importance je parlais du gabarit total, voile (si on peut considérer cela comme une voile)
le lien avec le tube caréné (immense), le tube caréné et tout ce qui traîne dans l'eau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 18:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2004, 18:21
Messages: 8207
Localisation: Bolos Beach
mechouille a écrit:
Notre problème n'est pas tant d obtenir le meilleur coefficient de pénétration dans l eau, mais dans l'air...

Même si dans l eau se cozf se multiple au carré de la vitesse, les surfaces sont réduite aujourd'hui au mini, par contre au-dessus, nous avons un bonhomme de 90 bombes, et un gréement de 5m2 voir plus
Le gréement n'est pas le probleme ( enfin ses 5m n'en sont pas ... faudrait allonger le profil ) aileron y a encore un peu de taf. Après si la solution c'est la trainé du bonhomme le carénage c'est 5 noeuds de gagné .... mais ailleurs que sur le canal, sur un spot adapté quoi !

_________________
Cliquez la : TEST ZONE GUN SAILS GSR 2019

Cliquez la : TEST ZONE ALF Custom Fins 2019

Cliquez la : Ca Navigue à Gruissan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 18:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2012, 16:18
Messages: 2411
Localisation: Lacanau
Pour appréhender l'idée du carénage du bonhomme, es ce que l'un d'entre nous a déjà calculé la vitesse du vent qui vient "frapper" le speedeux pendant son run en partant des hypothèses qu'on a?

1- Dans le cas théorique d'une vitesse de planche à 55nds, un vent de 45nds et un angle de 135° ?

Ces valeurs peuvent etre revues et déclinées

_________________
85 kg S'il n'y a pas de pied de mat, j'en veux pas !
« You don’t ask the sea any questions, you just dress for the occasion ». Douwe Gaastra.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 21:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2019, 08:58
Messages: 271
Sans "carener" le bonhomme, il y a du boulot sur les fringues. Il n'y a qu'a voir les différences de perf en velo avec les maillots / cuissards / combi / couvre chaussures/ casque de "contre la montre", meme un amateur éclairé voit la différence de rendement au capteur de puissance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 21:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2005, 19:19
Messages: 1004
forty_niner a écrit:
Sans "carener" le bonhomme, il y a du boulot sur les fringues. Il n'y a qu'a voir les différences de perf en velo avec les maillots / cuissards / combi / couvre chaussures/ casque de "contre la montre", meme un amateur éclairé voit la différence de rendement au capteur de puissance.


Je ne comprend pas très bien, quel est le rapport entre les fringues et la puissance ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 21:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2019, 08:58
Messages: 271
Tu as moins de puissance a envoyer pour avancer a la même vitesse (les bons amateurs sont deja nombreux a etre equipés de capteurs de puissance au pedalier)... Donc si tu te mets a depenser la meme energie, tu vas plus vite !
Il y a eu plein d'evo ces dernières année en velo (sans parler du contre la montre). Les velos "tour de france" sont bien plus aero qu'il y a 5 ans meme si le touriste n'y voit rien de changé. La sky et pinarello ont énormément bossé la dessus.
Il y a eu plein d'études la dessus, les gains sont de moins de 1% par éléments, mais tout mis bout a bout ca fait une différence certaine a ce niveau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 04 Oct 2019, 22:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2019, 08:58
Messages: 271
Image
Pour des gars qui émargent a env. 300-400W en continu c'est un beau gain !

Maintenant 10% de puissance en plus c'est pas 10% de vitesse :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 05 Oct 2019, 15:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2004, 18:21
Messages: 8207
Localisation: Bolos Beach
Caréner : Bras ( x 1 au moins ) , Jambe ( x 1 au moins ) et Tron et tête ....

"Certains" disaient que le bonhomme était le plus gros frein à la vitesse en Windsurf. Si c'est la cas le gain en V-Max et donc en V-Moy sur 500m avec un carénage qui diviserait la trainée du bonhomme par 2 ..... pourrait être très important !

Quand on sait que lorsqu'on ajoute une forme goute d'eau ( carénage ) à un profil type cylindrique on divise la trainée par entre 4 et 9 ..... avec un carénage grossier on peut diviser la trainée du bonhomme par 2 .... cqfd.

PS : Si un vrai matheux veut prendre le truc en main et poser le calcul selon les règles, y a aucun soucis ! Si même il veut décomposer la trainée d'un windsurfer et de son matos lancé à 50 noeuds en prenant à minima le vent V/R/A dans son référentiel ça me va aussi :lol:

Carénage grossier :
Image

_________________
Cliquez la : TEST ZONE GUN SAILS GSR 2019

Cliquez la : TEST ZONE ALF Custom Fins 2019

Cliquez la : Ca Navigue à Gruissan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 05 Oct 2019, 17:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2012, 16:18
Messages: 2411
Localisation: Lacanau
C'est pas que je suis contre le carénage mais bon:

1- en Ski KL ou en Vélo, le pilote doit se bloquer dans une position précise et n'effectue que très peu de mouvement mais surtout, c'est en ligne droite, face à la pente et sans vent latérale donc avec un effort de pénétration dans l'air qui peut etre optimisé. Une petite simu en soufflerie et le tour est joué pour définir 2-3 appendices genre casque et mollets

2- en windsurf, à cause de l'action combiné de l'angle par rapport au vent et de la vitesse du vent + planche en mouvement, l'angle va varier et donc un profilage peut même devenir contre performant. Si toutefois on arrivait à définir un angle auquel appliquer les corrections aérodynamiques, comment le faire sachant que la position du rideur ne sera pas face à cet axe ? Curieux de voir le résultat; sans parler de la difficulté au démarrage et après avoir franchi la ligne d'arrivé!

Peut etre qu'une simple combinaison technique permettrait de réduire un peu le frottement aéro, au prix d'un risque de ridicule certains mais bon, faut faire des choix ! ^^

_________________
85 kg S'il n'y a pas de pied de mat, j'en veux pas !
« You don’t ask the sea any questions, you just dress for the occasion ». Douwe Gaastra.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 05 Oct 2019, 18:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2004, 18:21
Messages: 8207
Localisation: Bolos Beach
Vianney33 a écrit:
..... au prix d'un risque de ridicule certains mais bon, faut faire des choix ! ^^


Image

_________________
Cliquez la : TEST ZONE GUN SAILS GSR 2019

Cliquez la : TEST ZONE ALF Custom Fins 2019

Cliquez la : Ca Navigue à Gruissan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 10 Oct 2019, 14:32 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 1036
Yann FRA-5 a écrit:

Une des rare photo que certains avaient surement deja vu .... du bord de fuite du "Foil" de Vestas que je garde de coté depuis un moment, que je garde précieusement en fait depuis la discussion "Kill VESTAS Sailrocket 2 record , Idée ?" ....

Image

The ‘super cavitational foil’ section


Le développement de foils supercavitants ventilés pour naviguer au delà de 65 noeuds est la clé du record de vitesse à la voile réalisé par Vestas Sail Rocket 2. Démonstration :

a) La cavitation : définition.



La cavitation est un phénomène fréquent et souvent fort méconnu similaire à la ventilation. Mise en évidence par Osborne REYNOLDS en 1894, ce phénomène se produit dans des milieux liquides soumis à de brutales variations de pression. Il est principalement connu dans le domaine des hélices et des aubes de turbines.

b) Apparitions, effets et conséquences.
 
La cavitation se manifeste par l'apparition de petites bulles de vapeur (des cavités), qui se forment puis implosent en quelques millisecondes. Au fur et à mesure que la pression baisse, la température d’ébullition diminue aussi, alors à une certaine pression l’eau se met à bouillir sans qu’on ait besoin de la chauffer.

c) La cavitation sur l’Hydroptère.
 
Sur l’hydroptère, la cavitation se produit  au niveau des foils et du safran, et elle apparaît à la même vitesse (dans les environs de 50 nœuds) que l’apparition de la ventilation. Cependant les causes et les conséquences de ce phénomène ne sont pas les mêmes.  A cette vitesse la dépression devient si forte que l’eau au niveau des foil et du safran s’évapore : c’est le phénomène de cavitation.

Image

Sur ces photos, on a l’évolution du phénomène de cavitation à 40, 45 et 50 nœuds. A 50 nœuds l’eau bout et se transforme en vapeur sous l’effet de la force des pressions autour de l’empennage.
La cavitation entraîne de nombreuses conséquences telles que la chute de la portance (ce qui empêche au bateau de s’élever plus haut), la destruction des foils et du safran, des bruits ainsi que des vibrations.
Des idées ont été proposées pour éviter ce phénomène hydrodynamique :
• Premièrement : les foils doivent être plus vifs pour « séparer le flux » sans créer de vaste dépression. 

• Deuxièmement : injecter de l’air à certains endroits le long des foils pour permettre à la dépression de se créer sans les inconvénients liés à la cavitation habituelle. 

Ces deux idées sont très proches de la super cavitation, un phénomène qui en utilisant les effets de la cavitation crée une grande bulle de gaz dans un liquide permettant ainsi à un objet quelconque de voyager dans ce liquide tout en étant enveloppé par la bulle.

Source : http://tpe-hydroptere.wifeo.com/la-cavitation.php#1123

d) La cavitation en bulles ou en lamelles.

La cavitation existe sous 2 formes : bullaire ou lamellaire.

Lorsque la vitesse augmente considérablement, le liquide ne peut pas s’évaporer : les lignes de fluide se détachent de la surface en mouvement et forment une cavité pleine de vapeur d’eau. Ce type de cavitation est appelé cavitation lamellaire (sheet cavitation or lamina cavitation en anglais).

Image

La cavitation lamellaire est moins dangereuse du point de vue de la corrosion car la quantité de liquide que subit le cycle d’évaporation-condensation est moindre qu’avec la cavitation bullaire. En effet, si la cavité enveloppe complètement l’objet en mouvement et se referme loin du bord de fuite, la condensation a lieu plus loin dans le sillage et n’affecte pas le matériau de l’objet. La cavitation de ce type est appelé super cavitation.
Des hélices avec pales super cavitantes exploitent habilement les propriétés de la super cavitation en ayant une section de profil qui sont conçues exprès pour tirer le meilleur parti possible de ce phénomène, avec un profil en forme de coin convexe/concave et un bord de fuite épais et carré.

Image

Source : http://www.nauticalweb.com/superyacht/5 ... tation.htm

e) La conception d’hélices supercavitantes pour bateaux de compétition.

Pour une hélice supercavitante, on donne aux sections de pales une forme telle que la cavitation forme sur le dos une poche de vapeur se refermant loin derrière le bord de fuite. Les sections de pale ont la forme d’un coin effilé avec une cambrure élevée, travaillant avec une incidence de 2 à 3°. Ce type de forme spéciale dérive des études sur les ailes supercavitantes de l’Hydroptère où on cherche à minimiser le rapport traînée/portance. L’épaisseur de la poche de cavitation doit être réduite au minimum pour réduire les risques de blocage de l’écoulement entre les pales, d’où un nombre de pales égal à 3 ou 4.
Au dessus de 60 noeuds de vitesse, pour améliorer le rendement, on préfère utiliser des hélices dont les pales percent la surface de l’eau entraînant ainsi de l’air dans leur mouvement de rotation, ce qui conduit à une super cavitation ventilée. Le design de telles hélices utilisées pour les bateaux de compétition est basé sur un certain empirisme, par exemple le bord d’attaque de la pale au lieu d’être à angle vif, est émoussé.

f) Vaincre la cavitation sur Vestas Sail Rocket 2

http://www.sailrocket.com/node/286
http://www.sailrocket.com/node/288
http://www.sailrocket.com/node/292

Vestats Sail Rocket 2 (VSR2) est conçu pour atteindre des vitesses moyenne de 65 noeuds en filant à 2.4x la vitesse du vent de 27 noeuds moyen (25-30 noeuds variance) et ce au travers lâché/portant.
VSR2 possède 2 foils : un foil principal à l'arrière qui est aligné avec le centre de poussée de la voile, et 1 foil situé sous le pod avant qui permet de diriger l'engin.
Les 275 kg de l'engin reposent sur 3 "pods" flotteurs à carène planante à steps (V mini planing = 8 noeuds) : 1 à l'avant combinant le foil avant directeur, 1 à l'arrière juste derrière le foil principal et 1 sous l'aile rigide.
L'engin se soulève hors de l'eau grâce au foil principal et à l'ailelette horizontale en L (effet de sol), ce qui se traduit par une mise hors de l'eau des 2 pods arrière vers 45 noeuds de vitesse. Seul le pod avant touche encore l'eau en frappant (skimming) les crêtes de la houle/moutons.
Pour les 2 foils de VSR2 (principal + avant directeur), 2 types de foils ont été utilisés : foils subcavitants dans un premier temps, puis foils supercavitants ensuite.

Le foil subcavitant a un profil classique avec un bord de fuite effilé. Problème : la vitesse plafonne à ± 50 noeuds, avec une seule Vmax à 54 noeuds. En coupant son foil 3x de 15 cm, Paul Larsen n’arrive toujours pas à dépasser les 48 noeuds sur 500m, comme raconté ici : https://www.wired.com/2013/01/ff-paul-l ... ailrocket/

Il aura fallu attendre 1 année supplémentaire pour développer 2 versions de foils supercavitants : modèle 1 et modèle 2, comme illustré ci-dessous :

Le modèle 1 mesure 120 cm de profondeur, 24/35 cm de large et 2 cm d’épaisseur, est en profil coin, avec bec de canard et triangle cambré et possède un bord d’attaque à tranchant aigu. Il ne dépasse pas la vitesse de 50-52 noeuds malheureusement.

Profil du modèle 1 supercavitant :
Image

Le modèle 2 du record mesure 60 cm de profondeur, 20/28 cm de large et 2 cm d’épaisseur, est en profil coin, mais avec 2 arcs de parabole dont un cambré et un bord d’attaque à tranchant émoussé. De plus, ce foil dispose d’une aspiration d’air au bord de fuite afin de vaincre l’énorme dépression créée par la cavitation à cet endroit, ce qui freinait considérablement la montée en vitesse. Bingo : V500 à +65 noeuds et Vmax à +69 noeuds… :idea:

Image

Source : http://chevaliertaglang.blogspot.com/20 ... ofoil.html

La clé du succès de ce record tient donc dans le développement de foils supercavitants et ventilés au bord de fuite qui permettent d'atteindre des vitesses supérieures à 65 noeuds sur 500m dans 25 à 28 noeuds de vent seulement.
A noter que la présence sur les vidéos des 2 énormes gerbes blanches situées sous les 2 foils (arrière principal + avant directeur) sont bien des gerbes de bulles d'air/vapeur d'eau issues de la cavitation lamellaire qui produisent un tel sillage spectaculaire et bruyant. On est à l'opposé d'un sillage fin et silencieux qu'on observe sous un kitefoil ou un windfoil... :D
A noter que l'allure est bien au travers lâché/petit largue sur cette vidéo, si on en juge par la forme et la direction des moutons et par l'angle de vol que fait le drone à l'atterrissage juste après le record : https://www.youtube.com/watch?v=XzOqYTVkphc
Idem lorsque l'angle de la houle est vu depuis le nez du cockpit ou le sillage du foil arrière : https://www.youtube.com/watch?v=XzOqYTVkphc
A noter aussi que le pilote a été obligé de choquer un peu sa voile rigide dans les claques à +28 noeuds de vent, pour éviter que le pod bâbord ne cesse de s'élever exagérément au dessus du plan d'eau et ne compromette ainsi l'assiette globale et le rendement de l'engin volant au dessus des flots... :wink:

Pour le futur, voici ce que pense "Chris Hornzee-Jones, who was responsible for the design of the wing and the foils of Sailrocket 2, told YachtingWorld.com a few years ago in an interview for a future feature that he believed that speeds well into the 70s and even possible 80 knots were now possible in the future".

On est bien sûr hors de portée des bateaux de vitesse à hélices (Vmax 322 km/h) ou des torpilles russes supercavitantes "Shkval" super bruyantes (Vmax 350 km/h), mais le potentiel est bien là ^^


Dernière édition par hypersonic le 10 Oct 2019, 16:48, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LUDERITZ 2018
MessagePosté: 10 Oct 2019, 16:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2010, 07:40
Messages: 1015
Localisation: beychac et cailleau 33
Très bonne analyse !!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com