Nous sommes le 03 Oct 2022, 19:07

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Traversée Manche-océan par les canaux
MessagePosté: 01 Oct 2022, 11:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2006, 16:54
Messages: 122
Localisation: 44
Bonjour,

J’ai envie de partager avec vous notre expérience de rando en SUP, en autonomie pendant 8 jours. Après avoir parcouru un bout de Vilaine au 1er janvier 2022 puis un bout du Golfe du Morbihan avec un SUP de vague et un gonflable en février, ma copine et moi avions décidé de nous équiper avec des planches de touring en dur, pour faire des downwinds ou des boucles autour de chez nous, entre Noirmoutier et le Golfe. Notre objectif initial était de faire le tour du Golfe du Morbihan la troisième semaine de septembre, pour profiter des petits coefficients de marée cette semaine-ci ainsi que des conditions habituellement anticycloniques sur cette période. Après plusieurs sorties d’entrainement, de 15 à 30 km, avec bivouac ou sans, on s’est décidé pour un objectif plus ambitieux et de faire le tour du Golfe sur plusieurs sorties. Le nouveau plan : réaliser la traversée Manche-océan en prenant le canal d’Ille et Rance puis La Vilaine depuis l’écluse aval de Saint Samson sur Rance jusqu’au barrage d’Arzal, soit environ 210km à la rame et 59 écluses, la plupart montantes donc franchissables à pied uniquement. Je prends le temps d’établir un parcours sur la semaine, grâce à calculitineraires.fr ainsi que d’identifier tous les points de ravitaillement, douches accessibles, campings, bars, etc. L’excellent site Canaux de Bretagne donne de nombreuses infos sur ces divers points, et, étant assez rassurant sur la possibilité de faire du SUP sur le parcours prévu, on ne s’est pas trop posé de question et n’avons pas tenté de passage d’écluse dans le coin, afin de savoir ce que cela représentait, nous concentrant plus sur la progression technique et le test du matériel de bivouac… Grave erreur ! En effet, les canaux sont parfaitement adaptés à la pratique du SUP, mais le franchissement des écluses est un calvaire, surtout avec du barda pour bivouaquer. Il faut généralement traverser l’écluse, le ponton amont étant à l’opposé du ponton aval. Ce franchissement est théoriquement interdit et guère pratique, les passerelles sur les portes étant étroites et en « V ». Sur les 59 écluses, toutes franchies les 4 premiers jours, nous avons pu en passer 5 en restant sur nos planches, à descendre uniquement : les remous générés par le remplissage, à monter, rendent l’exercice trop périlleux pour les embarcations légères.
1er jour : une voiture nous dépose à St Samson et, à 11h, nous sommes partis. Le début de la journée est paradisiaque, le beau temps est au rendez-vous, le passage de Dinan est magnifique, des pommiers sauvages nous garantissent nos en-cas pour la semaine. Arrive la première écluse… et le test du chariot, emprunté la veille et pas encore testé… c’est bas, très bas, l’aileron frotte vite, les roues ne sont manifestement pas prévues pour soutenir 2 SUP de 12’6 et 15 kg de matériel… la galère commence. A l’écluse suivante on teste le franchissement en portant, c’est galère mais moins qu’avec le chariot. Allez, plus que 57 ! La journée s’achève en bivouaquant dans une prairie qui jouxte la maison de l’éclusier, le spot est joli, on est en forme, la bière est bien méritée ! Près de 22 km pour ce premier jour, avec un départ tardif, c’est pas mal !
2ème jour : lever à l’aube, ça caille, zut, j’ai oublié mes gants… une paire de chaussette en guise de moufles fera l’affaire le temps du petit dej ("Entre nous, Thérèse , une bonne paire de chaussettes et hop!). Avec le froid, le réchaud à alcool ne s’allume pas. Il y a plusieurs mm de glace sur les planches et les pagaies, le canal fume, c’est fantomatique, un peu envoutant. C’est reparti, la température monte vite, les vêtements thermiques sont vite remplacés par des vêtements de sport légers. Un gros morceau nous attend aujourd’hui, le passage dit « des 11 écluses », ou 11 écluses se succèdent tous les 200 m sur 2km… c’est le seul moment où le chariot nous a servi et je ne sais pas comment nous aurions réussi à franchir l’obstacle sans lui ! Les deux SUPs sont dessus, je tire comme je peux, ma copine porte les sacs, il nous faut 1h30 pour franchir le passage, on s’attendait à pire. Le bivouac se fait sur une aire de picnic, le réchaud fonctionne, on suppose que c’est le froid qui a empêché l’alcool de s’enflammer le matin. Près de 25 km à la rame, plus la marche, on s’est bien donnés !
3ème jour : le brûleur dans une poche le temps de ranger la tente, l’alcool est assez chaud pour s’enflammer, le thé est bienvenu ! C’est reparti pour une bonne étape, on décide de raccourcir la journée à 19 km et 13 écluses, on est un peu crevés de la veille. On passe deux écluses avec une péniche, La Bienveillante, quel bonheur ! Les paysages sont toujours aussi chouettes, c’est dur mais ça vaut le coup ! Galère avant l’arrivée, suite au ravitaillement et pause guinguette: en ravitaillant, on ne fait pas attention au centre de gravité du bidon que j’ai emporté (il me sert de siège à l’occasion, problèmes de santé…). En me remettant à l’eau avec un coup dans les carreaux je talonne, le bidon tombe, le temps de le récupérer le mal est fait : c’était un prêt, nous n’avions pas testé l’étanchéité, et le joint est cuit… mon duvet est salement mouillé, ainsi que la plupart de mes vêtements chauds. Je n’ai prévu qu’un seul pantalon, qui ne séchera pas du parcours. On improvise pour que je puisse dormir sans crever de froid, on sait qu’une nuit pourrie et le trip est fichu, avec ma fibromyalgie je serai incapable de ramer 25 km si je ne dors pas bien…Et ça passe !
4ème jour : un autre gros morceau nous attend avec le passage de … Rennes ! Je vous laisse imaginer la marrade en plein centre-ville, à traverser des boulevards SUP sous le bras, sac étanche sur le dos, plus ou moins crasseux (les douches sont rares sur le parcours). Aucun ponton pour se mettre à l’eau en passant l’écluse du Mail, qui nous mène enfin à La Vilaine. Le quai est haut, c’est acrobatique mais ça le fait ! On enquille 30 km ce jour-là depuis Betton, quasiment toutes les écluses sont derrière nous. Il fait assez chaud à la pause de midi pour que la plupart de mes vêtements sèchent, ainsi que mon duvet, sauvé ! Le bivouac se passe à Pont-Réan, superbe coucher de soleil sur le moulin à roue à aube, et on craque pour un bon repas dans une auberge qui nous accueille malgré mon apparence « rupestre ».
5ème jour : le pire est derrière nous ! Fini le canal sinueux et étroit, place à La Vilaine qui s’élargit progressivement ! A chaque écluse, un moulin magnifiquement restauré, le relief change avec les premières falaises. Nous profiterons de l’accueil du port Guipry-Messac pour le bivouac, une douche est bienvenue après les quasi 30 km du jour ! On est rodés pour l’installation, les nuits sont reposantes, on sent qu’on va y arriver !
6ème jour : "C'est tout droit, plus que 80km" dixit le dernier éclusier. Bon ben y a plus qu'a... On décide de rallonger un peu l’étape malgré le vent de face qui s’invite dans l’après-midi : la météo est très incertaine pour le lendemain, on est pile sur le cisaillement, on peut aussi bien avec 10 nds de NE avec nous que 15 de SO, de face… Près de 32km, on est chauds !
7ème jour : Arome annonce du NE, les autres du SO. Arome a raison, du moins le matin. On rame tant que le vent est avec nous, puis en arrivant à Rieux, ça bascule, salement… Déjà 22 km dans les bras, et on se retrouve à devoir traverser la plaine alluviale entre Rieux et le port de Foleux, étape prévue, sans rien pour nous abriter du vent qui souffle à 15 nds dans notre nez. On boucle l’étape juste à temps pour payer la capitainerie et avoir accès aux douches du port. Quasiment 35 km en près de 7 heures, dont 13 de lutte, faut piocher, rien lâcher, je commence à souffrir des avant-bras et des épaules, heureusement que j’ai une super pagaie. La côte de bœuf est bien méritée, bien arrosée, on rencontre Alex, qui loue des kayaks au barrage d’Arzal, rendez-vous est pris pour le lendemain midi.
8ème jour : on arrive en terrain connu ! Le passage de La Roche Bernard jusqu’à Arzal ne fait que 18km, facile ! D’autant plus que le vent se lève à mi-parcours pour ne plus s’arrêter, bien dans l’axe, derrière nous. Un ami d’Eve nous rejoint pour les derniers km, sympa ! On arrive à temps pour profiter de l’hospitalité d’Alex dans sa base « Au fil des eaux ». On l’a fait, j’en reviens pas trop… Je n’étais plus capable de porter ma tasse de thé sans souffrir le martyr il y a 18 mois et on vient d’enquiller 210 bornes en 8 jours, en SUP… Je vais le payer dans les jours à venir, mais qu’importe, le voyage était incroyable !
Ce que nous en retenons, ce sont le plaisir du défi relevé, les paysages superbes que nous n’aurions jamais vu de cette façon en restant sur la berge, les éclusiers super sympas (et qu’il faut tester TOUT le matos avant le départ )! Merci à ceux qui auront lu jusque-là ! Si ce récit (ne vous a pas dégoûté de ce genre de délire) vous a donné envie de tenter l’aventure, n’hésitez pas à me solliciter pour des questions matos/parcours ou que sais-je encore !

PS: Ève ayant décidé depuis de continuer la route sans moi, et vu que c'est elle qui a la GoPro, je n'ai que très peu de photos à partager.

_________________
Mistral One Design
Hypersonic 105
Razor 8'0, Cross 84 XT Design
Ezzy Cheetah 6.5, Cheetah 5.5, Zeta 5.0 et 4.2, Gun Steel 3.7

feedback


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Traversée Manche-océan par les canaux
MessagePosté: 01 Oct 2022, 12:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Aoû 2008, 08:55
Messages: 5093
Localisation: leucate
FELICITATIONS 8)

et bravo


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com