Nous sommes le 27 Nov 2021, 18:21

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faites ?
MessagePosté: 12 Oct 2021, 20:55 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2013, 07:39
Messages: 46
Lorsqu'il y a des claques à 2 fois le vent établi, je remonte a bloc au vent A MOITIE INVOLONTAIREMENT. A moitié car si la planche fait TB ça toute seule à mon plus grand regret, je ne veux pas que ça accélère trop (au delà de 20-25nds de vitesse dans le clapot, j'ai peur).
Pendant ce temps, les bons sont bordés à fond perpendiculaires au vent, pleine balle au dessus du clapot.
Du coup, je me retrouve souvent comme un gland tout en haut du plan d'eau a pas pouvoir redescendre si le vent est encore fort. Redescente en mode sauvetage, pied AR hors strap et voile ouverte..

Combo régulier dans ces cas pour 85kg :
- établi 20 nds, claques a 35/40 : Futura 93 + rapid 5.7 + C3 Venom 34 (ou SL2 32, idem en moins pire),
- établie 13 nds claques à 25 : Futura 122 + Switchblade 7.8 + select S11 de 41 ou 39 (même phénomène).

PB de technique, de peur, d'aileron trop grand ? Autres ?

Nota : avec ma Kode Freewave 86L en trifin ou single 23, j'ai jamais ce PB même en 4.2 par 40nds établis.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 06:34 
Hors ligne

Inscription: 17 Jan 2018, 17:47
Messages: 588
Localisation: Montpellier
A mon avis tu as un seul et même problème, le premier étant que tu interprètes/appréhende mal la force du vent, mais je te rassure on est beaucoup dans le même cas, le deuxième lié au premier c’est que tu est fatalement avec une taille de voile trop grande à chaque fois.

_________________
Image Powered by MWS


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 10:49 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 974
C'est la suite de ton post viewtopic.php?f=5&t=123369 j'imagine ?

Pour reformuler ton problème :
1) Planche freewave + aileron vagues, pas de soucis pour abattre ou pour naviguer au travers en étant surtoilé.
2) Planches freerace + aileron slalom, gros soucis pour abattre ou pour naviguer au travers en étant surtoilé, la planche remontant toute seule au près.
Correct ?

A. Réglage planches :
Où mets-tu le PDM sur tes 3 planches : reculé, milieu, avancé ?
Comment disposes-tu tes foostraps sur ta Futura 93 et ta Kode 86 : centrés et avancés ou excentrés et reculés ? Où se situent tes talons : en appui sur le rail ou en appui sur le footpad ?

B. Réglage voiles :
Comment se comporte ta voile de 5.7 m2 en étant très surtoilé ? Trop de puissance au travers ou au largue ? L'impression de te faire arracher dans les claques ? Le creux recule, obligé de pousser avec la main avant et de tirer avec la main arrière pour garder l'équilibre ? As-tu essayé d'ajouter 1 à 2 cm de tension au point d'amure de tes voiles ? Utilises-tu l'oeillet du bas au point d'écoute ?
As-tu essayé ta voile de 5.7 sur ta Kode 86 pour voir si tu as de la peine à abattre en étant surtoilé avec cette voile ou pas ?

C. Technique du bonhomme :
Quand tu vois la claque arriver sur le plan d'eau, arrives tu à abattre avant qu'elle n'arrive sur toi et à garder le largue dans la claque ou c'est impossible ? Si non, pourquoi exactement ?
Quand tu es dans la claque, arrives-tu à abattre en appuis pointes (surtout pas d'appuis talons pour remonter au près), en faisant gîter la planche en appui sur son rail sous le vent ?
Arrives-tu à faire des S en alternant appuis talons et appuis pointes quand tu es surtoilé ou pas ? Si non, pourquoi exactement ?
Quand tu es dans la claque, as-tu l'impression de pencher ton corps plus sur l'arrière de la planche, en inclinant fortement le gréement sur l'arrière ?
Comment sont tes jambes quand tu es au près (jambe AV fléchie, AR tendue), au travers (jambes tendues) et au largue (jambe AV tendue, AR fléchie) en étant de bien toilé à surtoilé ? Qu'est-ce qui change exactement ?

D. Mental :
Qu'est-ce qui te fait peur quand tu dépasse la vitesse de 25 noeuds planche ? Même peur entre tes 2 planches de freerace ?
Moins peur en 7.8 et plus peur en 5.7 ? Et pas en 4.2 m2 ?
Tu navigues depuis combien de temps en conditions surtoilées ? Pratique régulière ou occasionnelle ? Même home spot ou spots variées ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 11:20 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2004, 08:44
Messages: 2665
Localisation: Saint Aubin de Médoc (33)
C’est un phénomène que nous affrontons tous sur le plan d’eau : naviguer très (trop) surtoilé, au delà de notre capacité à maîtriser la navigation à toutes les allures. Effectivement la seule allure qui permets de rester dans une zone de confort connue est le près !
Quand la période de ce trop plein de vent dure peu de temps, il est assez aisé de redescendre au vent de façon maîtrisée. Ce que tu décris, qui semble être un phénomène récurrent, est donc du à un mauvais choix de matériel au regard des conditions météo. Tu toiles trop !
Il faudrait que tu descendes d’une taille de voile (entre 0,5 à 1 m2) - et donc en parallèle monter une taille d’aileron adaptée à ces nouvelles tailles. Normalement tu devrais retomber dans une zone de pratique où tu es en maîtrise.

_________________
Boards : Starboard IS 83 et 72, Tabou 3S 96, XT design 218 x 91 WINDFOIL, Fanatic 99
Voiles : slalom S2MAUI VENOM 2019/2020 - foil : PHANTOM RF 2021 - freeride Neil Pryde ATLAS
Ailerons : ALF + Zfins + Chopper
Foil : AFS 105 2021 + Aile R-810 et R-660 + stab V2

Shop : Glissup/Bordeaux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 11:45 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2017, 21:56
Messages: 117
Localisation: Haute-Normandie - Bordeaux
trop toilé, aileron trop grand/droit, planche trop typée race... voilà pour moi 3 points sur lesquels il faut jouer.

Si en plus le plan d'eau est très agité, ce sera encore plus difficile de tenir au largue.

_________________
Image Powered by MWS


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 12:55 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 974
Je ne pense pas que le problème de ne pas pouvoir abattre dans les claques est dû à un aileron trop grand. Pour une voile de 5.7, la taille recommandée sur la Futura 93 est de 35 cm pour un gabarit moyen de 75 kg. Avec une taille de 34 cm voire de 32 cm + voile de 5.7 m2 pour 85 kg, il ne devrait pas y avoir de problème de wheeling de la planche dans les claques ou de mise sur la tranche. On pourrait avoir éventuellement des spinouts au près avec un aileron sous-dimensionné, mais ce n'est pas le cas je présume ? En mettant un aileron sous dimensionné, on favorise au contraire la maniabilité de la planche et cela ne devrait en tout cas pas constituer un handicap aux allures abattues.
Même topo avec la Futura 122 de 2009, un aileron de 41 cm est recommandé pour une voile de 7.8 m2 (aileron de 40 cm pour voile de 7.5 m2; aileron de 42 cm pour voile de 8.0 m2; gabarit de 75 kg). En étant un gabarit plus lourd, on peut choisir +1 à +2 cm en taille d'aileron. Donc le problème principal ne vient pas de la taille des ailerons avec les voiles utilisées sur ces 2 planches de freerace, c'est parfaitement cohérent à mon sens. La cause du problème est à chercher ailleurs.

Naviguer franchement surtoilé avec une voile trop grande pour les conditions, c'est facile à diagnostiquer : on est obligé de naviguer voile grande ouverte, impossible de rester bordé tout le temps, on lutte sans arrêt pour tenir trop de toile, nez de la planche bcp trop haut car pas assez de pression sur le PDM pour le maintenir en bas. Les jibes sont très compliqués à exécuter sans tomber ou sont fait voile en drapeau les 3/4 de la courbe. On lutte comme un beau diable, on s'épuise rapidement et ce n'est pas efficace. La seule manière de diminuer la puissance démesurée dans la voile, c'est de faire du près effectivement, les allures de travers ou de largue étant très difficiles à tenir.

En clair : si les copains de même gabarits ont des voiles nettement plus petites que toi au même moment et au même spot, c'est clair que tu toiles trop gros...! Attention à la comparaison matos de course + voiles à cambers vs. matos de freerace + voiles freeride/race nocams vs. matos de vagues + voiles de vagues, les surfaces ne sont pas les mêmes car une voile de course se tient plus loin en plage haute.
Seul remède : mettre une voile plus petite, ou naviguer avec moins de vent fort pour la voile réglée comme il faut pour le haut de sa plage d'utilisation.
Avec une plage de vent 12-25 noeuds en 7.8 m2, un gabarit de 85 kg sera bien de 12 à 20 noeuds, puis sera surtoilé de 20 à 25 noeuds j'imagine ? Si c'est ça le problème, il faut donc adapter sa palette de voiles à ses plages de vent : en mettant une voile plus petite de 7.0 m2 par exemple, il sera sous toilé dans du 12-15 noeuds, bien toilé dans du 15-20 noeuds et surtoilé dans du 20-25 noeuds.

Or j'ai l'impression que c'est ponctuel, que le problème survient uniquement dans les plus grosses claques en zone rouge écarlate, pas en étant de bien toilé en milieu de plage de vent ou en plage basse sous toilé.
L'enjeu revient à analyser si c'est un problèmes de réglage du matos (triangulation et équilibre des forces entre le centre de poussée de la voile, le bonhomme et le centre de poussée de l'aileron), un problème de technique de navigation (positions, appuis talons/pointes et changements d'appuis), ou de mental qui va avec des conditions difficiles de navigation (qualité du vent, clapot, houle, orientation, expérience accumulée en étant surtoilé), ou une combinaison de tous ces facteurs.

La navigation en étant surtoilé est une compétence qui s'apprend à force de pratique et d'expérience accumulée, peu importe si c'est du matos de freerace ou de vagues. Pour autant que le matos soit réglé aux petits oignons et adapté aux conditions et au bonhomme, sinon, ça vire vite au rodéo... ^^

Une planche de freewave comme la Kode 86 sera toujours plus confortable et facile dans le chantier qu'une freerace comme la Futura 93 car le shape de la première est plus facile et tolérant que celui de la seconde. Une navigation avec la Kode 86 + voile de 5.7 m2 sera à même de confirmer ou d'infirmer si le problème vient principalement de la Futura 93 + aileron de 32-34 cm ou de la voile de 5.7 m2 en condition surtoilée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 19:11 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2013, 07:39
Messages: 46
@hypersonic : correct !!!
@ Sergio : ok ! mais cf « taille de voile »
@ Windsurfvtt : OK. Cf « aileron ».
Merci Jason ! Et merci à tous.

Psycho / mental :
J’ai peur au-delà de 20-25 nds DANS LE CLAPOT de…50cm ? , et avec toutes mes planches et toutes mes voiles parce que :
- ça demande une demande une concentration et un engagement de malade vu mon niveau, mais aussi une TB forme physique que je n’ai pas (juste bonne), donc je me sens… fébrile..car
- du haut de ma petite expérience de 47 balais je sais bien qu’à la moindre erreur en limite, ça peut faire mal.
- je bosse dans l’aéronautique, la sécu des vols tout ça, et la maitrise du risque est une déformation pro. En mer offshore c’est sac a dos de 5L plein de matos de sécu avec VHF et tout le bordel
- Tjs les memes spots, donc confort : la nautique, FOS par sud ou ouest ou mistral, le JAI, gruissan etc
- Oui, le près c’est confort dans les claquasses.


Taille de voile :
- Marre de patauger, donc je surtoile un peu / aux autre, disons 1m2 de plus que les crevettes de 60kg avec mes 85kg. Logique non ? J’ai de la masse (mais peut etre pas assez de technique). 20 nds établi = 20 nds 60% du temps, donc 5.7 pour moi OK (régal, voile neutre). Si ça claque à 35nds 20% du temps => à la rue, je remonte a bloc au vent, c’est ça qui me gonfle. Si je passe en 5.0, je me traine 60% du temps. Solution => voile a géométrie variable… Ou se foutre a l’eau dans les grosses claques…
- Certains choisissent leurs voiles en fonction des claques, moi de l’établi. ERREUR ? Moyenne a faire entre les deux alors ?.


Type de voile
Jj’ai tout essayé par période de 10 ans : slalom des années 90, puis freeride, puis vague, puis freerace (vectors) puis ça m’a gonflé => freerace 0 cam (sauf 7.8).

Réglage voile :
- Rapid = voile douce, grosse plage haute mais peu de puissance bas régime (je pompe). Je les faits dégueler un chouilla au-delà du repère FRED quand vent irrégulier. Wish = tension quasi 0. Hauteur wish, le standard haut si ight, bas si fort etc. Pas de PB outre mesure pour tenir la voile dans les grosses claques, pas de déséquilibre etc. Bouts Ok réglé au cm prêt (repères). Quand ça bastonne => œillet du bas.
« As-tu essayé ta voile de 5.7 sur ta Kode 86 pour voir si tu as de la peine à abattre en étant surtoilé avec cette voile ou pas ? »
=> NON, Ok j’essaie !


Quelle planche :
après avoir flingué mon AHD Fury 90L de 2005 l’an dernier (je faisais tout avec, tout…mais même PB de remontée au vent avec Fins slam de 33….oui je sais), j’ai acheté et revendu 3 planches en 1 an : Fanatic freewave wood 2017 : confort facile, mais trop mou, crante pas assez, accélère pas assez, vive la futura carbon pour ça. 1 autre fanatic freewave 2012 team edition carbon, essai avec select edge 31 => idem. Isonic 87 : trop dur, trop exigeant, trop rapide. Bref, les slaloms, freeride et les FSW boostées, c’ets pas mon truc. D4ailleurs la Fury était a l’époque une planche de super X, typée Freeslam. Donc je pense que pour moi faut de la Freerace adoucie (aileron moins puissant, + courbe, straps + centrés).


Réglage planche :
- PDM futura 93L = 2cm vers l’avant / central, sinon ça cabre et me gonfle (aileron 34 C3 venom équivalent 31-32 a priori). Sur 86 Kode : au milieu, RAS
- Straps : je déteste les pieds enfoncés (peur de pas les sortir et de me péter la chevilles). Pointure 43 => Sur 93 Futura : désormais centrés écartés maxi (contrôle) ce qui revient à un excentré sur une FSW ou freeride (car sont quand même pas mal excentrés). Sinon c’ets moins maniable dans la houle, et j’ai les talons qui touchent la flotte. Sur Kode 86 : centrés écartés max + trifin.


Taille aileron :
Je prends les recommandations constructeurs, j’affine, a 2 cm près. Sur 93L futura : C3 de 34 ou SL2 32. Jamais de spinout, jamais de cabrage, jamais de tranche. Je me disais que quand ça bastonne, je pourrais essayer un Select EDGE de 29 (tuttle). Moins puissant, plus maniable, moins lifteur. Mais l’essai à 120 balles ça fait chier...


Technique du bonhomme :
"Quand tu vois la claque arriver sur le plan d'eau, arrives tu à abattre avant qu'elle n'arrive sur toi et à garder le largue dans la claque ou c'est impossible ? Si non, pourquoi exactement ? "
Même pas en rêve ! Quand je vois la claque arriver, au lieu de cranter et border au max, j’attends que ça arrive sans rien changer et me prépare a résister (je borde) mais dès que ça force encore plus là, je tiens plus, et ça remonte inlassablement…

« Quand tu es dans la claque, arrives-tu à abattre en appuis pointes (surtout pas d'appuis talons pour remonter au près), en faisant gîter la planche en appui sur son rail sous le vent ? »
Non, je change rien. SI je fais ce que tu me dis, la puissance en plus dans voile, je vais aller tout droit (ne pas remonter) mais ça va trop accéléler…

« Arrives-tu à faire des S en alternant appuis talons et appuis pointes quand tu es surtoilé ou pas ? Si non, pourquoi exactement ? »
Oui, je le fais parfois soit pour remonter au vent, soit comme pour amorcer un jibe et perdre du terrain / vent.. Mais c’est sport.

« Quand tu es dans la claque, as-tu l'impression de pencher ton corps plus sur l'arrière de la planche, en inclinant fortement le gréement sur l'arrière ? »
Pas du tout, sinon ça va bombarder…

« Comment sont tes jambes quand tu es au près (jambe AV fléchie, AR tendue), »
Oui si je suis au près avec pas assez de vent, en mode sur des œufs. Sinon le contraire quand ça souffle correctement (jambe avant tendue, arrière fléchie).
au travers (jambes tendues) => oui, mais souple (clapot)
et au largue (jambe AV tendue, AR fléchie) en étant de bien toilé à surtoilé ? => OUI

"Qu'est-ce qui change exactement ?"
J’en sais rien, ‘cest devcenu instinctif mais peut être mauvais, du coup…(40 ans de planche).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 13 Oct 2021, 20:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2005, 10:08
Messages: 575
A tout hasard: bouts courts ??

Pour gagner en confiance dans le chantier surtoilé:
Bouts longs
S'assoir bien dans le harnais
Faire confiance à la planche sans trop forcer sur les jambes.

Wish pas trop haut pour être bien en appui sur le pied avant.

Après 5.7 dans 20 nds pour 85 kms c'est pas surtoilé.
Surtout si c'est une rapid.
Pour comparaison je sors souvent mon oxygen 5.9 dans 20 25 nds pour 77 kgs, sans difficultés qq soit le plan d'eau. Souvent en cross 84 4 straps ou manta 59 voire manta 66 si j'ai oublié le petit matos.

_________________
1.83 m et 75 kgs
Xfire 122, Manta 66, 59, Mistral Speed 63, Cross² 84
Bullet 8.8, SwitchBlade 7.8, 6.8, 5.8, Koncept 5.0, Oxygen 5.9, Torro 5.0, 4.3


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 14 Oct 2021, 11:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2005, 09:28
Messages: 1891
Localisation: Paulliac/Bretagne/le Jai
Un conseil en sus de tout ce qui a été dit (et qui est très pertinent) :

Lorsque tu sent que la rafale te prends, tu te raidi instinctivement sur ta planche et c'est la un défaut qui t'amène tout naturellement au contraire du but recherché car tu te redresses, , tu tires sur tes bras, tu rapproches ton centre de gravité de ta voile et tu transmets donc plus de force de renversement à ton corps, corps censé faire contrepoids. :idea:

Il faut au contraire "t'assoir" dans ton harnais en pliant les jambes allongeant de ce fait naturellement les bras, descendant ton centre de gravité et élargissant la distance entre ta voile, sa force et ton corps contrepoids.

Une fois cette position acquise, tu verras qu'il est alors beaucoup plus facile de jouer avec tes pieds pour remettre la planche à l'abatée dans les surventes et alors faire un vrai planing...et la...c'est le grand pied ! :wink:

_________________
Quiver samouraï mk1 : Wingfoil F-One 6,6 + aile 220 et 1800, RRD Freeride air, recherche Red Paddle windsurf.

Quiver camping car : Exocet RS D2, JP crossback, Exocet windsup 11,8, F2 Comet 145.

Remorque : Exocet Xlongboard 11,5, Starboard Whooper extra, Starboard Carve 161, Exocet Windsup 10,2, Kona 10,5 TT, Starboard Hypersonic 133 wood, Kona 9,5 TT, Exocet Xwave 129, Kona mini Tanker TT, RRD Twin tip 65, AHD 70 NT, Naish Floater.

AHD 98NT, Ray 145 wood, cruiser wood convertible, Naish Javeline 17"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 14 Oct 2021, 19:53 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 974
Merci pour la réponse détaillée. Voici mes commentaires :

Réglage matériel :

Pas de soucis avec le réglage voile ou planche, tout me semble cohérent. Les footstraps centrés augmentent le contrôle et la maniabilité, donc c’est tout bon à mon avis.

Taille aileron :

Juste une remarque à propos de l’aileron C3 Venom 34 cm. Le bord d’attaque est plus incliné sur l’arrière avec une pointe fine et souple qu’un aileron de slalom comme le Deboichet SL2 qui est plus droit et qui a une grosse surface en tête. Je ne suis pas sûr que tu vas perdre de la vitesse avec un aileron Select Edge 29 cm courbé et plus petit que le C3 ou le SL2. Tu risques des spinout au portant si il est trop petit (aileron de 30 cm recommandé pour voile de 4.5 m2 et gabarit de 75 kg sur ta Futura 93). Demande à tes potes de te prêter un aileron courbé de 30 cm pour essai par exemple ?

Taille de voile et qualité du vent :

Le problème revient à choisir la bonne taille de voile pour être au minimum 60% au planing en plage basse, mais qui puisse aussi se tenir dans des claques ponctuelles qui durent 20% du temps. Le problème devient plus ardu si il y a une grande variation dans la force du vent et qu’on a un sinker sous les pieds.
Avec 20 kg de poids corporel en moins que toi, je ne peux pas te dire quelle voile choisir pour quelle force de vent. En revanche avec mes 2 planches sinker, je choisis la taille de voile qui me permet de planer dans la force de vent moyenne/établie/constante environ 95-100% du temps. Si la voile est trop petite, je n’avance tout simplement pas, je m’épuise à jouer les équilibristes entre 2 eaux, zéro fun.
Si les molles de vent sont trop importantes au point de couler à chaque molle (20% du temps passé en waterstart à attendre les claques, c’est barbant au possible), c’est vraiment pas le fun et donc je change de planche avec un volume +21 L pour pouvoir me faire flotter à ras les chevilles. J’ai eu le cas il y a 15 jours sur un lac de montagne avec un vent très très irrégulier : 15 noeuds moyen, mais 10 dans des grosse molles et 20 dans des grosses claques. Pas fun de sortir en gun de speed + 7.8 m2, je coule dans les molles de 10 et me fait arracher dans les claques de 20. J’ai donc mis Kombat 86 + 7.0 m2 : sous-toilé dans 10-12, bien toilé dans 13-18, surtoilé dans 19-20. Quand c’est monté à 12-22 puis 15-25, j’ai vite changé pour la 5.5 m2 : sous-toilé dans 15-18, bien toilé dans 18-25, surtoilé > 25. Jamais eu le moindre soucis pour abattre dans les + grosses claques et bombarder dans le clapot de 30 cm (mi-mollet).

J’ai la chance d’avoir un home spot où la variation de vent enregistrée par la station automatique du lieu lorsque souffle le vent de N-NE montre une amplitude de +10 km/h (5 noeuds) entre le vent moyen et les claques. C’est aussi ce que je lis sur mon anémomètre à main. Je prend donc comme base le vent constant mini qui va me permettre de planer tout le temps. En revanche la station sous estime grandement la mesure quand souffle le vent de W-SW car déventée par des arbres et des bâtiments. Je prend donc comme base le vent maximum que je vois sur l’anémo pour choisir la voile en plage haute. Si trop de variation entre les maxis et les minis, je prends une planche qui flotte.

Je n’ai pas souvenir d’avoir eu des énormes variations de vent sur les spot de Gruissan ou de Fos les rares fois où je suis venu naviguer : 15-20 noeuds de vent en voile 6.6 course + iSonic 76, plus irrégulier à Fos en mistral à cause des citernes, mais pas au point de couler à chaque molle ou de me faire arracher à chaque claque. J’ai peut être eu de la chance, je ne sais pas ? Du 12-25 ou du 20-35 noeuds, c’est effectivement énorme comme variation entre le vent moyen/établi/constant et les claques ponctuelles.

Donc oui, des fois, il faut faire des arbitrages compliqués question sous-toilage ou sur-toilage afin d’opter pour une solution la moins pénible possible. Pas simple.

Technique du bonhomme :

Pour tuer la puissance d’une voile lorsque le vent monte brusquement, j’ai une astuce que j’ai développé avec ma grande voile de 11 m2. J’étarque la voile fortement à l’écoute de manière à la rendre bcp moins puissante (palan d’écoute réglable en navigation). Ensuite j’abats fortement, non pas à 110-120° du vent pour chercher la Vmax, mais bien au delà à 140-150° du vent, limite vent arrière pleine balle, en surbordant la voile tout le temps. Cela tue la puissance de la voile, ça permet de ralentir ma vitesse et de descendre bcp sous le vent. Attention de ne pas couper la trajectoire des copains, ça fait bizarre pour eux…! Comme je navigue toujours au vent du spot, ça me permet de rentrer fissa avant que je ne sois complètement débordé par la brusque hausse du vent. Je change pour une plus petite voile ensuite.

Si c’est une claque ponctuelle, j’abats au grand largue et je cherche à scorer en Vmax quand je suis sur le gun de speed ou sur la grosse slalom. Je remonte au près pour gagner du terrain contre le vent si je suis en Freeware ou sur le cure-dent de vagues.

Mental :

La trouille d’aller vite dans le chantier, ça se domine à force de pratique longue et assidue. Toutefois, il y a une limite personnelle propre à chacun, en fonction de ses compétences techniques et capacités physiques. L’état du plan d’eau est le principal facteur limitant sur mon home spot. Dans 20-28 noeuds de vent en 5.6 m2 de course, le gun de speed est encore contrôlable avec 50 cm de houle (hauteur genoux) et clapot pas trop haché. La limite arrive vers 80cm (mi-cuisse) à 1 m (hauteur hanche) où je décolle à chaque bosse, tant au largue qu’au près (le pire pour moi, obligé de ralentir l’allure tellement les impacts contre les vagues sont violents) . Concentration maxi et dépense physique maxi aussi. La moindre faute d’inattention m’envoie au tapis, c’est clair. Au delà de 1 m, c’est planche de vagues pour déchirer le swell, à enchaîner les rollers sur le maximum de vagues en backside, tellement jouissif aussi. Les vitesses planche sont nettement plus basses, entre 15-20 noeuds au près et 20-25 noeuds en descente de houle DTL.

Pour aider le mental question sécurité et protection du bonhomme, je porte un gilet de flottaison de 50N de poussée en tout temps depuis + 40 ans de planche et je suis toujours vivant. Je porte un casque si > 12 noeuds de vent depuis que je me suis lancé dans la vitesse depuis 20 ans, et si > 20 noeuds en vagues depuis + 30 ans. Des grosses catapultes à +30 noeuds Vmax, des coups de mât sur la tête, ça fait mal, oui, mais pas encore au point de subir un KO complet. Le choix d’un casque très couvrant au niveau temporal et base de la nuque est primordial à haute vitesse pour un max de protection.

En guise de conclusion, désolé de ne pouvoir apporter une formule magique à ton problème, mais je pense que l’astuce de surborder au quasi vent arrière, ça aide pas mal à tuer la puissance de la voile, réduire sa vitesse et à bien descendre sous le vent de manière contrôlée. Essaie aussi ta Kode 86 + voile de 5.7 en étant surtoilé, ça peut aider au contrôle des allures de travers et du largue dans le chantier.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 14 Oct 2021, 21:14 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2013, 07:39
Messages: 46
Que de retours tops ! Merci les gars.

@ Pat 44+ @F4009 : boots longs tous temps (32 pour 1m83) donc OK. Oui je ne m’assois pas dans les claques, au bout de 5 secondes, je me relève car ça va trop vite…et ça part en couille vers le vent. Si j’insiste, au bout de 5 murettes de 40 cm, je perds le contrôle. Encore testé mercredi par 35 nds en 5.0 avec un bon clapot de merde haché sur un lac.

Donc c’ets bien AUSSI un PB de technique puisque certains... :
https://www.youtube.com/watch?v=f5bKFY2_UoI

Donc 1 seule option pour moi : réduire la vitesse, enrouler le clapot, donc voile plus petite obligatoire.

@ Hypersonic : vache, encore un méga retour !

Aileron : j’irai pas moins vite avec un 29 edge, j’espérais juste moins de lift et de puissance, plus de manœuvrabilité pour contourner les murettes. J’ai aussi pensé a un SL3. Ok pour le prêt.

Qualité du vent : je rencontre le PB essentiellement l’été quand il crève de chaud à La nautique /11 (des molles à 10 nds et des couloirs de 100m de large d’un coup à 25 nds avec des tourbillons de malade avant et après) mais aussi à FOS par mistral (citernes), vent merdique au possible parfois. Ailleurs c’est plutôt OK.

Volume : Je me demande de tes retour si je ne suis pas un peu faible en volume finalement…Car quand je prends 93L pour le plaisir de la vivacité (avec 25 nds), ceux qui pèsent 70kg sont souvent dans les 85-90L. Ce qui correspondrait pour moi a du 100-105L .
Avec plus de volume, je peux SOUS toiler légèrement et mieux gérer les claques. Sauf que si ça bastonne pdt 5 min, le flotteur va etre encombrant.. Choix a faire..

Taille de voile : j’ai l’impression que je suis quand même un peu surtoilé tout le temps. Je vais être moins prétentieux.

Technique bonhomme : Ce que tu fais à 140 degrés, je le faisais avec ma 10.6 +170L a l’époque, mais j’ai jamais pensé a le faire avec du petit matos. Thx.

Mental : on s’y croirait à te lire ! J’ai aussi gilet flottaison, casque.


Synthèse :

- Aileron : Essayer un aileron plus petit et/ou courbe
- Planche : essayer plus volumineuse pour moins toiler ? Essayer aussi plus petit avec même voile (86L+5.7 au lieu de 93L+5.7).
- Voile : Etre plus modeste en taille, bien observer les max et min, si très irrégulier, choisir sa voile pour ne pas être scotché plus de 20% du temps.
- Technique rafale max : s’assoir dans le harnais et border a max, faire confiance au flotteur, ne surtout pas se relever. Si ça passe pas, tuer la puissance en fermant la voile a bloc et 140 degrés.
- Mental : se faire confiance car on va se tuer grâce au casque et au gilet, acheter une paire de cou*** quoi...


YA plus qu'à ! ça souffle où ce WE ? Rien dans le sud...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 15 Oct 2021, 11:31 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 974
Je ne me fie jamais aux volumes des planches de mes potes car ils ont tous plus gros que moi, même les crickets de 60 kg en Falcon 80 ou iSonic 111 L. Je déteste avoir une planche qui devient vite encombrante sous les pieds. Trop de volume est du ballast inutile une fois lancé au planing et trop de largeur nuit au contrôle dans le chantier en zone rouge. C'est l'avantage d'être léger.
Vu que je navigue toujours bien toilé à surtoilé en matos course, j'ai très souvent des voiles plus grandes que les potes en matos de freeride ou de vagues, voire les mêmes surfaces qu'un pote de 80-83 kg en matos de freerace ou de vagues, car il n'aime pas être surtoilé, contrairement à moi.
Donc faire très attention en se comparant avec les autres potes, et surtout avec des plus légers que toi, tu peux avoir de drôles de surprises...

Malgré nos 20 kg de différence, on a ± le même différentiel dans nos 2 plus petites planches :

65 kg & volume de réserve :
Sinker de 62 L; delta = -3 L (voiles de vagues 2.8-5.5 m2)
Semi-sinker de 74 L; delta = + 9 L (voiles de course 5.6-7.8 m2)
Floater de 86 L; delta = +21 L (voiles de vagues 4.2-6.2 m2 et voile de freemove 7.0 m2)
Barge de 117 L; delta = +52 L (voiles de course 7.8-10.5 m2)

85 kg & volume de réserve :
Sinker de 86 L; delta = +1 L (voiles de ... 4.1 m2)
Semi-sinker de 93 L; delta = +8 L (voiles de freerace nocams 5.0 & 5.7 m2)
[Floater de 105 L; delta = +20 L que tu n'as pas.]
Barge de 122 L; delta = +37 L (voiles de freerace nocams 6.7 & 3 cams 7.8 m2)

Quel Floater de 105 L, et pour quel usage avec quelles voiles sur tes spots ? C'est toute la question...

Question fréquence d'utilisation, mon Floater de 86 L sort rarement sur l'année. Uniquement dans du vent très irrégulier (en général en W-SW sur mes spots), plan d'eau chantier ou grosse houle. Toujours un régal en B&J ou petites vagues. Content de l'avoir sous la main quand les conditions ne sont pas optimales avec les 2 sinkers ou la barge... :wink:

Enfin dernier point important, lors de ton essai Kode 86 + 5.7 m2 freerace, essaie de trouver un aileron de 26-28 cm en single, j'ai un peu peur que le single de 23 cm soit un peu trop petit au largue. Regarde les tests de Poulou avec sa Kode 81/86, je crois me souvenir qu'il avait lui aussi une 5.7 m2 freerace/race ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 17 Oct 2021, 05:45 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2013, 07:39
Messages: 46
Ok merci Hypersonic!

1) Réponse aux questions faciles :
Quel spot ? Quel usage pour « 6.7 » ? => Du salé 90% du temps : étang saumâtre du sud, mer offshore ou onshore, clapot/houle modérés, donc freerace
Aileron pour essai 5.7 sur 86 Kode : En plus du trifin et du 23 pour la Kode 86, j’ai aussi un 25. Ca me donnera une idée en 5.7 (idéalement 26-28 comme tu dis). Ok je teste.

2) Ton partage me fait me reposer l’éternelle question du Quiver. (mais là je dérive, tant pis)

Le combo/conditions de plaisir max pour moi depuis 20 ans est 25 nds + 90L + 5.7. C’est encore vrai aujourd’hui même si j’ai pris 15 kg depuis. Il y a plus de 10 ans, quand j’étais plus svelte de 10-15kg, j’ai achété la 122-71 Futura wood pour naviguer en 7.8. C’était parfait notamment en départ planning. Aujourd'hui parfois un peu moins.

Oubliant peut peut être ce gain de poids dans mes calculs, je suis donc parti sur 105L entre 93L et 122L, pour voile 6.7. Pour mémoire : Quiver>5m2 = 5.7-6.7-7.8 me va TB, couvre tout.

J’ai testé récemment une vielle RRD freeride NON CARBONE de 2006 en 105L/64cm mais j’ai trouvé ça très bof en termes de gains/perte de flottabilité/équilibre/nervosité par rapport à la futura 93/62 carbon2014 ou la futura 122/71wood 2009. Je détaille pas t’as compris.

En 6.7 ça commence a faire un peu lourd dans les bras, quand je la sors il y a souvent de jolies molles à 10 nds en dessous du 15-23 nds idéal donc je me suis dit que je ferai avec la 122, plus confort dans les molles. Et au final ça le fait assez bien, peut être aussi parce que 122/71 est pas loin de la vérité pour moi pour 6.7 (?).

Je n’ai effectivement pas testé une 105L moderne, carbone, de 68 de large avec 6.7.

Mais je me demande si je suis pas en train de me planter sur le volume/largeur qu'il me faut au regard de la prise de poids... Certes il ne faut pas trop s’inspirer des copains, mais quand mes amis de 70Kg planent en 7.0 + 115L/72 modernes, moi je suis planté en 7.8+122/71.

Donc je me dis qu'avec mes 85Kg désormais (1m83), il me faudrait peut être :
- Pour 7.8 : non pas 122/71 (futura 2009), mais une planche moderne 120/75, ou a défaut une 130/72 en un peu moins moderne,
- Pour 6.7 : non pas les 105/66 envisagés mais une planche moderne de 68 de large /105-110L, ou à défaut une 66 cm / 115L en moins moderne.

Ce qui ferait un étagement plus important entre mes 3 planches (gain sensible) et donc une bonne raison de pas râler d’avoir, comme certains, 1 planche par voile (5.7-6.7-7.8 ).

Un avis ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 17 Oct 2021, 20:00 
Hors ligne

Inscription: 16 Mar 2006, 15:51
Messages: 974
C'est clair que la largeur de la planche aide au départ planing en plage basse : avec ma voile de 7.8 m2, il me faut 11 noeuds constant avec la iSonic 117W de 80 cm de largeur (aileron 44 cm) ou la Carve 111 de 64 cm de largeur (aileron 40 cm), mais 12 noeuds constant avec le gun de speed de 53 cm de largeur (aileron 32 cm). Avec seulement un gain de 1 noeud en plage basse en passant de 53 à 64 ou 80 cm (pomping énergique) avec mes 65 kg, c'est pour cette raison que je n'ai pas de flotteur de slalom entre mes 2 flotteurs de course. Je passe de l'une à l'autre directement si je suis surtoilé ou sous toilé avec la même voile de 7.8 m2 : je commence à m'envoler avec la grande planche dans la houle et le clapot >18 noeuds de vent et je coule avec la petite dans des molles < 12 noeuds de vent.

Je ne sais pas comment ça se passe avec 20 kg de plus en masse corporelle : avec ta voile de 6.7 m2, as-tu essayé de comparer le départ planing entre tes 2 Futura 93 et 122 par ex ?
J'imagine que tu as vu une différence significative en passant de la Kombat 79 L/56 cm à la Kode 86 L/59 cm & Futura 93 L/62 cm de large quand tu es dans la plage basse en voile de 5.0 m2 ?

Attention à la comparaison avec tes potes plus légers de 15 kg, ils partiront toujours plus tôt que toi en plage basse (1 m2 en plus ou 10 kg en moins te font gagner 1 noeud) :
i) Avec nos voiles de 7.8 m2 chacun, je pars plus tôt au planing sur mon gun de speed en plage basse que le pote de 80-85 kg sur sa Futura 111. Le départ s'inverse si je suis en 7.0 m2 et lui en 7.8 m2.
ii) Même planche iSonic 117W, moi avec aileron de 44 cm et voile course Severne Reflex3 8.6 m2, un pote de 75 kg avec aileron de 45 cm et voile freerace Severne Overdrive R6 8.6 m2, je pars systématiquement plus tôt que lui au planing dès 10 noeuds constant.
iii) Idem contre un gabarit de +90 kg sur iSonic 117W + aileron 48 cm + voile course Severne Reflex6 9.5 m2, je décolle plus tôt que lui avec la même planche mais aileron de 44 cm + voile course 8.6 m2.
etc...
etc...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Trop de remontées au vent tuent mes navs, cmt vous faite
MessagePosté: 19 Oct 2021, 14:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2006, 17:29
Messages: 1330
Localisation: Fos Sur Mer
Hello!
As-tu des clam-cleats (je ne sais pas comment cela s'écrit!!) sur tes wishs? ça aide bien dans les rafales d'avoir une voile étarquée comme il faut à l'écoute...

Je les utilise beaucoup, ayant autant de force qu'une crevette! Et puis pas trop courts les bouts, difficile d'abattre en étant trop près du gréement.

:wink:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com