Nous sommes le 22 Fév 2020, 17:24

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 07:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juil 2019, 07:26
Messages: 121
https://www.windsurfjournal.com/article ... e-bru,8060

Super interessant. En l'écoutant on vit carrément le truc de l'intérieur. Et pas mal d'infos sur le devenir du tour Défi Superstar, des avis sur le suicide de la PWA avec leurs dates qui ne riment à rien....

Et se dire que les pros en ont chié, ça donne une idée des conditions!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 08:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Jan 2006, 08:28
Messages: 383
Localisation: Carnoux (13)
très intéressant
mais (sans vouloir rouvrir la discussion sur la PWA) je pense qu'il faut pas confondre, en voiture on melange pas la WRC et le Dakar
Et je pense que cet événement est digne du Dakar.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 11:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005, 22:28
Messages: 31
Localisation: Toulouse
Bonjour,

Un hors-sujet par rapport au titre du post, désolé. A déplacer si besoin.

WRC, Dakar...

L’industrie automobile, elle, dispose (encore) d’un marché fonctionnel et reposant sur un besoin fondamental : la mobilité. Les différentes fenêtres de médiatisation qu’elle se choisit sont des compléments utiles mais non vitaux.

Le windsurf lui (selon moi) ne répond pas à un besoin fondamental clair. Sport de haut-niveau, sport loisir, esprit « fun », lien à la nature??? Tous légitimes, ces angles ne dotent pas notre sport d’une légitimité et d’une visibilité dès l’instant où il prétend TOUS les revendiquer, et dans le désordre. Et plus grave, quand d’autres sports le font simultanément, et parfois mieux, car plus dans l’époque et conférant à leurs pratiquants l’image « moderne » qu’ils en attendent.

Voilà - selon moi- le POURQUOI de nos difficultés durables à revendiquer une spécificité, et donc à la valoriser. Un (1er) profond problème d’IDENTITE, aggravé par un (2ème) problème de POSITIONNEMENT.

Pour le COMMENT régler tout ça, les choses me semblent aller de plus en plus selon une bonne pente :
- la PWA ne peut plus faire croire (dans le milieu comme en dehors) qu’elle est l’alpha et l’omega de la visibilité du sport et de la ressource économique pour ses meilleurs pratiquants
- olympisme et semi-professionnalisme convergent
- Philippe Bru trace son chemin d’outsider mais en servant une cause commune de manière  «universelle» et lisible : au service de quoi existe le windsurf
- le vrai miracle du windsurf est particulièrement en phase avec l’époque : être une synthèse réussir entre plaisir individualiste et fonctionnement grégaire. Ce que l’époque peine à construire en tant d’autres domaines, de surcroît en consommant
- les jeunes semi-pros sont prêts (comme leurs aînés en leur temps, ils n’ont guère le choix) à s’engager pour pouvoir vivre (correctement) DE leur passion. Donc à accepter et provoquer des mutations profondes
- l’offre matérielle qui sait maintenant tout faire n’a plus qu’un seul chantier à régler sur un marché de niche : ne pas limiter sa viabilité économique à la seule vente d’équipements.

Qu’en pensez-vous ?
Bon vent

_________________
F 973 Vieux de la vieille


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 12:15 
Hors ligne

Inscription: 29 Aoû 2008, 09:55
Messages: 3724
Localisation: leucate
Au dessus du lot!
A plus Abik


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 14:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2019, 09:58
Messages: 183
""
qu’un seul chantier à régler sur un marché de niche : ne pas limiter sa viabilité économique à la seule vente d’équipements.
""
Entièrement d'accord, les marchés de niche auto et moto ont bien compris la notion d'appartenance a un "groupe" auquel on s'identifie, au sein duquel on échange, on apprend et on progresse... (Toutes les marques de voitures "exotiques" et les moto "premium" ont cette approche.
Au final on paie cher un produit, mais on sait pourquoi ensuite.

Le HOG (Harley Owner Group), même si il est loin de notre culture (et encore...) est un modèle du genre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 14:49 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
Merci Mailiki pour le lien, cette interview est effectivement passionnante.
Là où on a presqu'envie de pleurer, c'est quand on apprend qu'une des raisons principales pour laquelle la PWA met ses dates pour la Costa Brava en même temps que celles du Défi, est que ça arrange un camping espagnol :shock: Trop fort!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 15:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juin 2011, 12:41
Messages: 36
ThierryP a écrit:
Merci Mailiki pour le lien, cette interview est effectivement passionnante.
Là où on a presqu'envie de pleurer, c'est quand on apprend qu'une des raisons principales pour laquelle la PWA met ses dates pour la Costa Brava en même temps que celles du Défi, est que ça arrange un camping espagnol :shock: Trop fort!


c'est pas la PWA qui met des dates mais les sponsors de l'organisation locale évidement...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 15:40 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
thejoker2 a écrit:
ThierryP a écrit:
Merci Mailiki pour le lien, cette interview est effectivement passionnante.
Là où on a presqu'envie de pleurer, c'est quand on apprend qu'une des raisons principales pour laquelle la PWA met ses dates pour la Costa Brava en même temps que celles du Défi, est que ça arrange un camping espagnol :shock: Trop fort!


c'est pas la PWA qui met des dates mais les sponsors de l'organisation locale évidement...

Oui, c'est exact; en même temps, quand on est partenaires (PWA et organisateurs locaux), on peut discuter et parfois, arriver à des compromis. Exemple: par rapport à l'an dernier, les dates du Défi Japon ont été avancées d'un mois; cela a permis de bénéficier de grosses conditions de vent pour le Défi Superstars.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 15:56 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
forty_niner a écrit:
Le HOG (Harley Owner Group), même si il est loin de notre culture (et encore...) est un modèle du genre.

Heureusement que tu as ajouté: "et encore...". C'est bonnet blanc et blanc bonnet, non? Très peu de femmes ou de jeunes, une forte majorité d'hommes au-dessus de 50 ans, souvent aux revenus confortables, une pratique individuelle au sein d'un groupe, le même nom ("riders"), achat ad infinitum d'accessoires divers hors de prix pour se faire plaisir, on se console du train-train quotidien en se prenant pour des rebelles et en se disant qu'on est cool... on est en plein dedans, non? ^^ Et le baston tient une place importante chez les deux groupes, mais heureusement pour nous, avec des significations différentes pour ce vocable.
Notre mission (si vous l'acceptez): pour relancer le marché du windsurf, chacun de nous convertit un Hell's Angel à la pinch à voile :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 18:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juil 2019, 07:26
Messages: 121
thejoker2 a écrit:
ThierryP a écrit:
Merci Mailiki pour le lien, cette interview est effectivement passionnante.
Là où on a presqu'envie de pleurer, c'est quand on apprend qu'une des raisons principales pour laquelle la PWA met ses dates pour la Costa Brava en même temps que celles du Défi, est que ça arrange un camping espagnol :shock: Trop fort!


c'est pas la PWA qui met des dates mais les sponsors de l'organisation locale évidement...


Et la PWA étant dans la mouise pour trouver des sponsors (on va pas se cacher derriere le petit doigt, combien d'épreuves annulées faute de financement?), ils n'ont aucun moyen de pression. Donc quelque part, c'est aussi à cause des directions que prend la PWA, qu'elle va finir par se retrouver en concurrence avec le Défi.

Si Bru monte un superstar au Défi avec un gros prize money, et que ca tombe en même temps qu'une Costa Brava, les têtes de liste iront la ou ça paye le plus.... Et peut etre ausi la ou les sponsors voudront qu'ils représentent le mieux leurs interets, c'est a dire, au milieu de 1500 planchistes, et pas sur une épreuve de slalom que finalement, de moins en moins de monde suit.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 19:02 
Hors ligne

Inscription: 22 Juin 2010, 21:04
Messages: 2714
Localisation: Toulouse plage
ThierryP a écrit:
forty_niner a écrit:
Le HOG (Harley Owner Group), même si il est loin de notre culture (et encore...) est un modèle du genre.

Heureusement que tu as ajouté: "et encore...". C'est bonnet blanc et blanc bonnet, non? Très peu de femmes ou de jeunes, une forte majorité d'hommes au-dessus de 50 ans, souvent aux revenus confortables, une pratique individuelle au sein d'un groupe, le même nom ("riders"), achat ad infinitum d'accessoires divers hors de prix pour se faire plaisir, on se console du train-train quotidien en se prenant pour des rebelles et en se disant qu'on est cool... on est en plein dedans, non? ^^ Et le baston tient une place importante chez les deux groupes, mais heureusement pour nous, avec des significations différentes pour ce vocable.
Notre mission (si vous l'acceptez): pour relancer le marché du windsurf, chacun de nous convertit un Hell's Angel à la pinch à voile :D


Si on fait du windsurf et qu'on roule en HD on gagne quoi ? :D 8)

_________________
Bic Foil 130 et Afs 95 f-800 et f-700
Gun Vector 7.8 - 6.3 - 5
SB foil 144 et Sb super cruiser
Loft Oxygen 8.5 -
Exo Cross 94
Gun Peak 5 - 4.2 Superfreak 3.5
Windsurfer LT racing
87 kg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 14 Fév 2020, 19:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005, 22:28
Messages: 31
Localisation: Toulouse
(re)Bonjour,

Citation:
Et la PWA étant dans la mouise pour trouver des sponsors (on va pas se cacher derrière le petit doigt, combien d'épreuves annulées faute de financement?), ils n'ont aucun moyen de pression. Donc quelque part, c'est aussi à cause des directions que prend la PWA, qu'elle va finir par se retrouver en concurrence avec le Défi.


CQFD. C'est exactement cela.

Pourquoi cela ne s'est-il pas DÉJÀ produit ? Selon moi, parce que le Défi (en dépit de sa lisibilité et de son attractivité) n'est ni en capacité financière de le faire, mais surtout il est CAPTIF de son positionnement et du type de financeurs majeurs que ce positionnement intéresse. En clair, pour "renverser la table" par l'argent, le Défi devrait ne plus être tout à fait le Défi pour disposer des moyens financiers et médiatiques nécessaires, moyens qui ne lui seront octroyés que si il répond TOTALEMENT à la demande de financeurs majeurs "grand public".

Et de plus, la Nature ayant horreur du vide, le Défi risque de ne pas rester toujours la seule alternative. Rendez-vous cet été à TOKYO.

Pour ce qui est des coureurs, l'enjeu n'est pas seulement le prize money. Mais aussi le rôle qu'ils veulent jouer à terme dans le futur écosystème. La PWA et ses formats antécédents ont largement prouvé que l'association d'intérêts individuels ne suffit pas à faire une cause collective efficace. Et s'ils veulent peser, ils devront (1)s'engager plus=> car pour détourner un avion, il faut être dedans (pour quelques temps encore) (2)payer aussi=> car qui consomme paye* (3)négocier leur pouvoir collectif => en stratégie, il n'y a qu'un seul principe qui ne fasse pas défaut : "Ne contrôle réellement une chose que celui qui peut y mettre fin".

* : aujourd'hui ayant peu/pas les moyens d'investir dans le système, ils en reçoivent donc le minimum.

Bon vent

_________________
F 973 Vieux de la vieille


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 15 Fév 2020, 02:35 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
Un évènement qui pourrait s'avérer déterminant pour l'évolution du windsurf dans les années à venir, et redistribuer complètement les cartes, c'est l'avènement du foil en tant que sport olympique, d'autant qu'il pourrait y avoir jusqu'à 5 types d'épreuves, dont deux types différents de L.D. Le matériel choisi étant très proche de celui qui est utilisé en PWA, et ayant la possibilité de lancer les manches soit en foil, soit en aileron (mais contrairement à la PWA, c'est la direction de course qui choisira en fonction de la force du vent, et non les concurrents), il y a de fortes chances qu'un bon nombre de pros se lance dans l'aventure olympique.

Les sponsors potentiels sont bien plus nombreux pour les athlètes quand il s'agit d'un sport olympique (associations, municipalités, départements, régions, entreprises, institutions comme l'Armée ...) et probablement prêts à débourser des sommes plus importantes. Cette redistribution des cartes, si elle a bien lieu (je ne suis pas Mme Irma), démarrera dès le lendemain de la cérémonie de clôture des J.O. de Tokyo. Nos champions pourront donc peut-être enfin vivre de leur sport.

Il pourrait aussi être plus facile de trouver des sponsors intéressés à parrainer des épreuves qui sont plus télégéniques, et proches d'une pratique olympique (voire identiques). On peut être à peu près certains que Philippe Bru saura utiliser cet écosystème plus favorable pour organiser davantage de Défis, mieux dotés en prize-money; pour la PWA, étant donné ses antécédents, la question reste grande ouverte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 15 Fév 2020, 02:36 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
boli a écrit:
ThierryP a écrit:
forty_niner a écrit:
Le HOG (Harley Owner Group), même si il est loin de notre culture (et encore...) est un modèle du genre.

Heureusement que tu as ajouté: "et encore...". C'est bonnet blanc et blanc bonnet, non? Très peu de femmes ou de jeunes, une forte majorité d'hommes au-dessus de 50 ans, souvent aux revenus confortables, une pratique individuelle au sein d'un groupe, le même nom ("riders"), achat ad infinitum d'accessoires divers hors de prix pour se faire plaisir, on se console du train-train quotidien en se prenant pour des rebelles et en se disant qu'on est cool... on est en plein dedans, non? ^^ Et le baston tient une place importante chez les deux groupes, mais heureusement pour nous, avec des significations différentes pour ce vocable.
Notre mission (si vous l'acceptez): pour relancer le marché du windsurf, chacun de nous convertit un Hell's Angel à la pinch à voile :D


Si on fait du windsurf et qu'on roule en HD on gagne quoi ? :D 8)

Un maximum de "street cred" :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Philippe Bru au téléphone avec Windsurfjournal
MessagePosté: 15 Fév 2020, 10:44 
Hors ligne

Inscription: 21 Mai 2008, 11:27
Messages: 2183
Localisation: Nouvelle-Calédonie (22° S.), Kanaha, Kihei (21° N.)
Au fait, dans son interview, Ph. Bru annonçait (pour le soir-même) la mise en ligne d'une vidéo du Défi Superstars. Quelqu'un l'a vue, et aurait un lien?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com